Quels sont les symptomes d’une infection à chlamydia chez la femme


L’infection à la chlamydia ou l’infection à Chlamydia Trachomatis est l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente. L’agent responsable est la bactérie connue sous le nom de Chlamydia trachomatis. Cette bactérie peut avoir des conséquences graves et irréversible sur le système reproductif féminin, les yeux, la gorge et les poumons.

Elle se transmet par lors de rapports sexuels non protégés avec pénétration orale, vaginale ou anale.

Chez les femmes, la catégorie d’âge la plus touchée est les femmes de 14 à 25 ans.

Il faut savoir que le risque de contracter une infection à chlamydia trachomatis est plus important si :

  • Vous ou votre partenaire avez plusieurs partenaires sexuels
  • Vous avez des antécédents d’infections ou maladies sexuellement transmissibles.
  • Vous n’utilisez pas de préservatifs lors de vos rapports sexuels

Avant d’avoir un rapport sexuel non protégé avec un nouveau partenaire, vous et votre partenaire devez faire un dépistage.


Quels sont les symptômes d’une infection à chlamydia chez la femme ?

Il est important de savoir qu’entre 40 à 70 % des femmes infecté par la chlamydia ne présentent pas de symptômes. Il est donc assez fréquent d’être contaminé sans le savoir.

Si des symptômes apparaissent, ils commencent à être visible au bout de 3 semaines après l’infection.

Pour les femmes, la chlamydia commence en général au niveau du col de l’utérus, il n’est pas rare de voir les symptômes suivant :

  • Une douleur en bas de l’abdomen
  • Des saignements après un rapport sexuel
  • Des saignements entre les périodes de règles
  • Une sensation de brûlure au passage de l’urine
  • Une envie plus fréquente d’uriner
  • Une inflammation au col de l’utérus
  • Des pertes vaginales de couleur jaunâtre et parfois avec une mauvaise odeur

Lors d’une grossesse, l’infection chez la femme enceinte peut provoquer un abondant saignement avant l’accouchement. Elle peut aussi être la cause d’un accouchement prématuré.

On associe parfois cette infection à un avortement spontané, à la naissance d’un enfant de petit poids ou à celle d’un enfant mort-né. 

Néanmoins, l’infection à chlamydia se traite généralement très bien en cas de grossesse d’où l’importance d’effectuer un dépistage régulièrement.


Comment diagnostiquer une infection à chlamydia ?

L’infection à chlamydia est facile à dépister et diagnostiquer. Vous pouvez consulter votre médecin et lui demander d’effectuer un dépistage de la chlamydia.

Un examen vaginal est nécessaire pour effectuer un prélèvement à l’aide d’un coton-tige et examiner le col de l’utérus.


Quels sont les traitements contre l’infection à chlamydia ?

Une fois diagnostiquée, l’infection à chlamydia est facile à traiter. Des médicaments, généralement des antibiotiques, vont être prescrits pour détruire l’infection.

Ces antibiotiques sont :

Azithromycine

doxycycline

Erythromycine

Un médecin peut vous aider dans la mise en place du traitement adéquat pour faire disparaître l’infection.

Il est important d’aller jusqu’au bout de votre traitement même si les symptômes disparaissent car cela ne signifie pas que l’infection à disparue de votre organisme.

De plus, vous devez vous assurez que votre ou vos partenaire(s) sont également traités afin de ne pas de nouveau contracter une infection à chlamydia.


Les complications si l’on ne la dépiste ou ne la traite pas ?

Non traitée, l’infection à chlamydia peut avoir de conséquences importantes pour la santé. Elle peut ainsi causée des complications allant de la maladie pelvienne inflammatoire à l’infertilité.

Une complication provocant une conjonctivite à chlamydia peut arriver même si elle est peu fréquence. Elle peut ainsi causer des rougeurs, picotements et des sécrétions si la chlamydia infecte les yeux.

La chlamydia peut entrainer des saignements, des picotements au niveau du rectum ainsi qu’une défécation douloureuse.

Il existe certaines complications que l’on observe uniquement chez la femme comme :

  • Une grave infection pouvant endommager les organes génitaux (ovaires, trompes de Fallope et l’utérus). La personne risque de ressentir des douleurs chronique et de devenir stérile.
  • Une douleur au côté droit due à une inflammation du foie.

Dans le cas d’une grossesse, la contamination chez le nouveau-né se traduit par des infections oculaires survenant en général deux semaines après la naissance.

En cas d’absence de traitement dès l’apparition de ces signes, le bébé peut être exposé à des troubles visuels permanents et à une cicatrisation de la cornée.

Des cas de pneumonie ont été également observés chez environ 5 à 30 % d’enfants de mères infectées dans les 2 à 12 semaines suivant l’accouchement.

Enfin, il faut savoir que l’infection à chlamydia est associée à une infection gonococcique. Ainsi, si une personne reçoit comme diagnostic d’une infection à gonorrhée après un dépistage chez son médecin, elle doit également à être dépisté pour une infection à chlamydia.


Recommandations

Pour éviter de contracter une infection à la chlamydia trachomatis, il est recommandé:

  • D'utiliser un préservatif lorsque vous avez des relations sexuelles et ceci avec tous vos partenaires sexuels
  • De faire un dépistage régulier pour toutes les infections sexuellement transmissibles. Le mieux est d’en parler à votre médecin qui saura vous conseiller.
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: